samedi 31 mai 2008

Aide au brevet - Sujet d'éducation civique

Campagne pour l'inscription sur les listes électorales, Rennes, 2007


Le guide « Vivre à Rennes » recense quelques 1500 organismes publics et associatifs
pour vous aider à vivre Rennes au quotidien (enfance, enseignement, logement,
droits et démarches, personnes âgées, vie culturelle…)

Doc 1 : Vivre à Rennes

Doc 2 : La commune et les citoyens : une démocratie de proximité
La commune est la collectivité territoriale la plus proche des citoyens notamment par le rayonnement de son action. En ce sens, elle peut être un des niveaux d’engagement et de participation le plus facilement accessible pour les citoyens. Le processus de décentralisation, mis en place en France depuis 1982, a eu pour objectif de rapprocher le processus de décision des citoyens et de favoriser l’émergence d’une véritable démocratie de proximité. Elle peut s’exercer à travers la participation active des citoyens dans les affaires de la commune et en le contrôle de ce que la municipalité fait. Le citoyen a accès à l’information concernant les décisions du conseil municipal. Il participe tous les six ans à l’élection des représentants locaux ce qui lui permet de valider ou de sanctionner, à postériori, la gestion de la collectivité par l’élu.

D’après « La commune, une collectivité au plus proche des citoyens », CIDEM, Collection Repères pour éduquer, novembre 2007.
Doc 3 : Que dit la loi ?

Constitution de la Ve République, 1958
Article 3 – La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants […]. Le suffrage peut être direct ou indirect […]. Il est toujours universel et secret. Sont électeurs […] tous les nationaux français, majeurs, des deux sexes.

Code électoral
Article L 44 – Tout Français et toute Française ayant la qualité d’électeur peut faire acte de candidature et être élu.
Article L 260 – Les conseillers municipaux sont élus au scrutin de liste à deux tours.

Loi du 1er juillet 1901
Article 2 – Les associations de personnes pourront se former librement, sans autorisation, ni déclaration préalable.

Questions
Doc 1 + 3
1.Comment le citoyen peut s’engager dans la vie politique de la commune ?
Le citoyen doit s'inscrire sur les listes électorales pour pouvoir voter. Il peut éventuellement être candidat, voire élu.
2.Comment le citoyen peut-il participer à la vie associative de sa commune ?
Le citoyen peut adhérer à une association de sa commune. Il peut s'engager davantage en donnant gratuitement de son temps dans une association.
Doc 2
3.En quoi la commune favorise t-elle « l’émergence d’une véritable démocratie de proximité » ?
La commune est "la collectivité territoriale la plus proche des citoyens", ce qui favorise l'émergence d'une véritable "démocratie de proximité". Le citoyen est électeur, éligible, voire élu, ce qui lui permet de participer activement aux affaires de la commune. En dehors des élections, il peut suivre attentivement les décisions du conseil municipal (contrôler l'action des élus) afin de valider ou sanctionner les élus aux prochaines élections.

Paragraphe argumenté
A l’aide des informations relevées dans les documents, d’exemples de votre choix et de vos connaissances personnelles, vous rédigerez un paragraphe argumenté d’une quinzaine de ligne montrant que le citoyen est un acteur de sa commune.

Au sens strict, le citoyen est membre d'une communauté politique. A ce titre, il détient une part de souveraineté : il peut exprimer son point de vue grâce au droit de vote, directement lors d'un référendum ou par le biais du choix de ses représentants.
Au sens large, le citoyen est celui qui s'engage et prend des responsabilités au sein de la société.

1. Le citoyen participe à la vie politique de sa commune
- La Constitution précise les conditions pour être électeur. En s'inscrivant sur les listes électorales, le citoyen va pouvoir choisir ceux qui vont le représenter à l'échelon communal. Il doit être de nationalité français et majeur. Depuis 1944, les femmes disposent du droit de vote.
- Le citoyen peut choisir de s'engager davantage...en suivant l'action des élus au cours de leur mandat...ou en se présentant aux élections.
-La commune est "la collectivité territoriale la plus proche des citoyens", ce qui favorise "l'émergence d'une véritable démocratie de proximité". Le lien entre les élus et les électeurs est très fort. Le poids de la commune est renforcée depuis les lois de décentralisation de 1982. La mobilisation des citoyens est indispensable pour assurer le bon fonctionnement des citoyens, d'où la campagne menée par la ville de Rennes pour inciter les citoyens à s'inscrire sur les listes électorales.

2. Le citoyen participe à la vie associative de sa commune.
-Les associations sont régies par la loi de 1901. Des personnes volontaires peuvent se réunir librement autour d'un projet à condition de ne pas faire de bénéfices (associations à but non lucratif). Les associations permettent à leurs membres de partager des loisirs, de mettre en place des actions caritatives (aider les autres), d'exprimer des idées ou de défendre des intérêts. Le Guide "Vivre à Rennes" recense une multitude d'associations pour aider les citoyens dans leur quotidien (enfance, enseignement, vie culturelle...).
- Pour pouvoir participer à la vie d'une association, le citoyen doit payer une cotisation. Il devient ainsi adhérent. Il peut choisir de s'engager davantage en donnant gratuitement de son temps au service des autres (bénévole).

En conclusion, on peut donc affirmer que le citoyen est un acteur de sa commune.

PS / J'ai présenté le corrigé sous la forme d'un plan détaillé pour vous permettre de mieux dégager les idées essentielles...il est évident...que celui devrait êre entièrement rédigé (pas de titre, de "puces"...)



Conseils

En éducation civique, on cherche à mettre en lumière un système de valeurs qui doit être partagé par tous (attachement aux droits de l'homme, au principe de souveraineté nationale...). On exerce également son jugement critique. Par exemple, la mise en relation d'une situation
de la vie quotidienne avec des textes de référence permet d'observer la mise en application des valeurs ou au contraire de souligner les contradictions. Ainsi, si le principe d'égalité prévaut entre les hommes et les femmes, on s'aperçoit que ces dernières sont sous-représentées dans la vie politique et parfois victimes de discriminations dans le domaine professionnel (à compétences égales, les femmes ont des responsabilités et des salaires inférieurs à ceux des hommes).

Un devoir d'éducation civique s'appuie sur trois documents :
- Un premier évoque une situation de la vie quotidienne (une photographie sert souvent d'accroche pour se plonger dans le sujet).
- Un second apporte des informations complémentaires et permet ainsi de progresser dans la réflexion.
- Un troisième renvoie aux textes de référence.
Vous devez donc répondre à la question de départ en mettant en relation la situation de la vie quotidienne et les textes de référence.

Pour réussir, il est indispensable :
- de s'appuyer sur l'exemple (étude de cas)
- de donner du sens au texte de référence (sélectionner des extraits et expliquer les/ il est donc nécessaire de bien maîtriser le vocabulaire, en particulier les trois mots clés du programme : citoyen, démocratie, république)
- de fournir un véritable effort d'explication (mise en relation des documents, apport de connaissances personnelles, connecteurs logiques ...)
- de soigner l'expression et l'orthographe

Au niveau des révisions, il est indispensable de maîtriser parfaitement les trois mots clés du programme : citoyen, démocratie, république.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire